Sigmar Gabriel et ses homologues évoquent la Syrie en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20

20 févr. 2017

À l’occasion de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 à Bonn, le ministre fédéral des Affaires étrangères Sigmar Gabriel s’est entretenu aujourd’hui (17 février), en format restreint, avec quelques‑uns de ses homologues au sujet des dernières évolutions en Syrie. Il a ensuite parlé de « vent favorable » à la poursuite des négociations politiques à Genève.

Les entretiens ont porté notamment sur les dernières évolutions en Syrie et sur la manière de progresser dans la recherche d’une solution politique au conflit.

 

Une situation toujours dramatique en Syrie

Sigmar Gabriel lors d’une réunion entre homologues en marge du sommet des ministres du G20 des Affaires étrangères à Bonn © photothek Agrandir l'image (© photothek ) Au sortir de cette réunion, M. Gabriel a déclaré qu’il est nécessaire, face à la situation en Syrie, « de faire preuve d’énormément de réalisme », constat que les entretiens ont d’ailleurs confirmé une nouvelle fois. Le cessez-le-feu reste fragile, la situation humanitaire est toujours « catastrophique ».

 

Attachement aux négociations de Genève sous l’égide des Nations Unies

Selon M. Gabriel, les entretiens ont montré d’une part, « que tous les participants sont entièrement tenants d’une solution politique, car une solution militaire seule ne mènera pas à la paix en Syrie, et d’autre part qu’il est impératif d’aboutir à cette solution politique dans le cadre des négociations de Genève, et ce sous l’égide des Nations Unies. »

M. Gabriel lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 à Bonn © photothek Agrandir l'image (© photothek) Une nouvelle session des pourparlers de paix débutera jeudi prochain (23 février) sous l’égide des Nations Unies. Le chemin vers un règlement du conflit est encore long, a affirmé M. Gabriel, « mais il fait l’unanimité, notamment chez les nouveaux arrivants » tels que le nouveau secrétaire d’État américain Rex Tillerson. Et de conclure que l’on a « jeté de bonnes bases pour Genève » et qu’il est convenu de se réunir régulièrement dans ce format.

 

Réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 : formons un monde interconnecté

La réunion des ministres des Affaires étrangères s’inscrit dans la présidence allemande du groupe du G20, dont le point d’orgue sera la réunion des chefs d’État et de gouvernement des États membres les 7 et 8 juillet à Hambourg.

 

Situation au 17 février 2017

© Ministère féderal des Affaires étrangères