Le G20 adopte un plan d’action pour une gestion durable de l’eau

24 janv. 2017

Les ministres de l’Agriculture des 20 premiers pays industriels et émergents de la planète (G20) ont adopté dimanche à Berlin un plan d’action pour optimiser l’utilisation des ressources en eau.

G20 : un plan d’action pour économiser les ressources en eau © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) La population mondiale augmente. Pour pouvoir la nourrir, le secteur agricole, gros consommateur d’eau, doit utiliser les ressources aqueuses de manière plus productive, durable et responsable, a souligné le ministre allemand, Christian Schmidt.

Le plan contient différents engagements politiques, techniques, scientifiques et relatifs au partage d’expériences.

Les ministres misent, par ailleurs, sur la numérisation. Des prévisions météo précises permettent d’utiliser plus efficacement les ressources en eau disponibles, ont-ils rappelé en appelant à faire développer plus rapidement le numérique dans les zones rurales.

Les ministres ont aussi évoqué d’autres pistes : semer davantage de plantes capables de pousser avec peu d’eau dans les régions sèches, utiliser des systèmes d’irrigation au goutte à goutte, etc.

 

Début de la présidence allemande du G20

Le ministre allemand de l’Agriculture et de l’Alimentation, Christian Schmidt (dr.), à la Semaine verte de Berlin, en compagnie du maire de la ville, Michael Müller © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) Cette réunion des ministres de l’Agriculture marquait le début de la présidence allemande du G20. Elle avait lieu en marge de la Semaine verte, immense salon allemand de l’agriculture et de l’alimentation.

 

Moins d’antibiotiques

Au-delà de la question de l’eau, elle a permis d’avancer sur le dossier de la résistance aux antibiotiques. Les 20 ministres ont adopté une feuille de route pour la suppression des antibiotiques comme accélérateur de croissance chez les animaux d’élevage.

Le G20 s’est accordé sur une feuille de route pour réduire l’administration d’antibiotiques aux animaux d’élevage © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) L’objectif est « de minimiser le recours aux antibiotiques dans l’agriculture grâce à des méthodes d’élevage et de production agricole adaptées », a exposé M. Schmidt. L’administration massive d’antibiotiques aux animaux d’élevage favorise, en effet, le développement de bactéries résistantes aux antibiotiques, y compris chez l’homme.

Plus généralement, M. Schmidt a souligné l’importance des enjeux agricoles. L’agriculture joue un rôle clé dans la résolution des défis contemporains, a-t-il expliqué, de l’évolution de la démographie mondiale au réchauffement climatique en passant par les déplacements de population. En offrant des perspectives économiques et sociales locales, elle sert, en effet, de base à la paix et à la stabilité.


A.L.

 

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Ministère fédéral de l'Agriculture et de l'Alimentation (en allemand)

© CIDAL