Berlin vise l’équilibre budgétaire en 2018 et au-delà

16 mars 2017

Les paramètres clés du projet de budget pour 2018 ont été approuvés ce mercredi par le Conseil des ministres allemand © dpa Agrandir l'image (© dpa) On ne change pas une stratégie qui marche. Après quatre années sans déficit, le gouvernement allemand entend poursuivre sa stratégie d’équilibre budgétaire en 2018 et dans les années suivantes. Le ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, a présenté mercredi les paramètres clés de son projet de loi de finances pour 2018, ainsi que la planification financière à moyen terme jusqu’en 2021.

Évolution prévue des dépenses publiques en Allemagne © CIDAL/ A. Lefebvre Agrandir l'image (© CIDAL/ A. Lefebvre) Le document prévoit une hausse des dépenses de 1,9 % en 2018 pour atteindre 335,5 milliards d’euros. Il fixe des priorités claires. Des moyens supplémentaires sont affectés à la sécurité intérieure et extérieure, à la coopération internationale au développement, à l’aide humanitaire, à la prévention des crises et à la politique de stabilisation, mais aussi à l’éducation, à la recherche et à la modernisation des infrastructures. « Nous investissons dans l’avenir », a souligné M. Schäuble.

En matière économique, l’accent est mis sur les investissements vitaux pour l’avenir et la croissance, par exemple dans le domaine de la microélectronique. « En choisissant les bonnes priorités, nous garantissons une croissance durable », a dit le ministre. 


  • Wolfgang Schäuble, ministre allemand des Finances © dpa Agrandir l'image (© dpa) « Fin septembre, nous pourrons nous retourner sur une législature entière sans nouvel endettement. C’est cette politique budgétaire solide que nous allons poursuivre au cours des années à venir. Les priorités demeurent les grands domaines politiques de la sécurité intérieure et extérieure. Nous allons également conserver un haut niveau d’investissement dans les infrastructures ainsi que dans l’éducation et la recherche. Cette politique est la garantie de notre succès en matière de croissance et d’emploi, et partant de la sécurité et de la prospérité futures de l’Allemagne. »

    Wolfgang Schäuble,
    Ministre allemand des Finances

 

Élections législatives

La préparation de la loi de finances prend toutefois un tour particulier cette année en raison des échéances électorales. Le 24 septembre prochain, les Allemands éliront un nouveau Bundestag. Les priorités politiques pour les quatre années à venir ne seront donc fixées qu’à l’automne prochain lors des négociations de coalition. En conséquence, le projet de budget a été paramétré pour offrir des marges de manœuvre au futur gouvernement en matière de hausse des dépenses publiques.

A.L.

 

Plus d’informations :

Ministère fédéral des Finances (en allemand)

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

© CIDAL