Conférence de Munich sur la sécurité - Les relations transatlantiques au premier plan

17 févr. 2017

Lors de la 53e conférence de Munich sur la sécurité, Mme Merkel rencontrera d’abord le président afghan Ashraf Ghani puis le secrétaire général des Nations Unies António Guterres.

Dans la matinée du samedi, elle prononcera ensuite un discours sur la politique étrangère et de sécurité de l’Allemagne. Elle mènera par ailleurs plusieurs entretiens bilatéraux en marge de la conférence, probablement aussi avec le viceprésident américain Mike Pence.

  • La conférence de Munich sur la sécurité se déroule cette année du 17 au 19 février et sera inaugurée cet après‑midi par la ministre fédérale de la Défense Ursula von der Leyen.

Des décideurs de haut niveau sont attendus

Outre la chancelière, le gouvernement fédéral sera représenté à la conférence par le chef de la diplomatie Sigmar Gabriel, la ministre de la Défense Ursula von der Leyen, le ministre des Finances Wolfgang Schäuble, le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière et le ministre de la Coopération économique et du Développement Gerd Müller.

Plus de trente chefs d’État et de gouvernement sont attendus à Munich, ainsi que quelque quatrevingts ministres des Affaires étrangères et de la Défense venus du monde entier et une délégation nombreuse du Congrès des ÉtatsUnis.

  • La conférence de Munich sur la sécurité est considérée comme l’un des principaux forums internationaux en matière de politique étrangère et de sécurité. Elle offre aux chefs d’État et de gouvernement, aux responsables de la politique de sécurité et aux représentants des domaines de l’armée, de l’industrie et de la recherche l’occasion d’échanger sur les foyers de crise actuels, son objectif étant de faciliter les échanges ouverts en dehors du carcan diplomatique.

Un programme déterminé par les crises

À côté des relations transatlantiques, il s’agit également cette année d’évoquer la coopération au sein de l’Union européenne dans le champ de la politique de sécurité et de défense. Parmi les autres sujets abordés figurent notamment les rapports avec la Russie et la guerre en Syrie, mais aussi la situation en matière de sécurité en Extrême-Orient.

  • C’est déjà la 53e édition de ce forum annuel qui se déroule traditionnellement à l’hôtel Bayerischer Hof dans la vieille ville de Munich. Lancée en 1962 par l’éditeur allemand Ewald von Kleist sous le nom de « Wehrkundetagung », la conférence est dirigée depuis 2008 par l’ancien ambassadeur Wolfgang Ischinger.

Le président fédéral sortant Joachim Gauck se rendra également à Munich où il recevra le prix EwaldvonKleist 2017. Cette distinction décernée depuis 2009 récompense des personnalités exceptionnelles qui s’engagent de manière particulière pour la paix et la gestion des conflits.

Vendredi 17 février 2017

© www.bundesregierung.de