Une politique d’innovation efficace en Allemagne

16 févr. 2017

L’Allemagne figure parmi les cinq pays les plus innovants au monde, en particulier depuis qu’elle a atteint l’objectif des 3 % : les milieux économique, politique et scientifique investissent dans la recherche et le développement à hauteur de 3% du PIB national. Le GERI suggère de porter cet objectif à 3,5 % d’ici 2025. « Nous pensons nous aussi que nous devons nous diriger vers les 3,5 % au cours des prochaines législatures », a d’ailleurs approuvé Madame Merkel.

  • La politique d’innovation de l’Allemagne repose principalement sur sa stratégie « hautes technologies ». Depuis plus de dix ans, cette stratégie promeut la recherche de pointe dans une perspective de transposition rapide des résultats obtenus. Par le biais de l’« initiative pour l’excellence », le gouvernement fédéral soutient en outre les établissements d’enseignement supérieur et, avec le « pacte pour la recherche et l’innovation », il offre une importante sécurité aux instituts de recherche extra-universitaires pour mener leurs programmes à bien, notamment grâce à une contribution de l’État à leur budget augmentée d’année en année.

En revanche, le groupe d’experts estime que l’Allemagne est quelque peu à la traîne en matière de transition numérique. Son président, Dietmar Harhoff, a insisté sur la nécessité de mettre en œuvre une politique de soutien spécifique au numérique dès la prochaine législature. 

La chancelière Merkel a rappelé que le gouvernement fédéral a déjà engagé la mise en œuvre de sa « stratégie numérique » mais a reconnu « que nous devons nous améliorer sur certains points ». Les PME en particulier doivent prendre conscience de l’atout considérable que représente le numérique.

Par ailleurs, les experts demandent depuis de nombreuses années l’adoption de mesures fiscales pour inciter les entreprises à faire de la recherche. Dans leur rapport 2017, ils présentent des propositions concrètes sur la forme que pourraient prendre ces incitations. La chancelière s’en est félicitée et s’est engagée à agir en ce sens, notamment en faveur des PME.

L’Allemagne peut mieux faire dans un autre domaine encore : l’administration en ligne. Les experts estiment qu’il y a là aussi des progrès à faire, même s’ils conviennent que certaines mesures législatives ont déjà permis des avancées. Angela Merkel elle-même l’a admis : « L’exemple de l’Estonie nous montre clairement que nous ne sommes pas à la pointe dans ce domaine. Nous devons donc nous dépêcher. L’administration en ligne sera une priorité lors de la prochaine législature. »

  • La création du groupe d’experts sur la recherche et l’innovation remonte à une décision du gouvernement fédéral datant du 23 août 2006. Chaque année, il établit un rapport sur la recherche, l’innovation et la performance technologique en Allemagne.

Situation au 15 février 2017

Source : www.bundesregierung.de
Traduction : Ambassade d’Allemagne

© www.bundesregierung.de

Une politique d’innovation efficace en Allemagne

Remise du rapport sur la recherche et l’innovation à la chancelière Merkel © Bundesregierung/Bergmann