En Turquie, Angela Merkel défend la liberté d’expression

3 févr. 2017

La chancelière Angela Merkel a eu jeudi un entretien « intense et exhaustif » avec le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à Ankara. Ils ont convenu de renforcer leur coopération contre le terrorisme. La chancelière a souligné l’importance de la liberté d’expression et de l’opposition en démocratie.

 

Lutte commune contre le terrorisme

La chancelière Angela Merkel et le président turc Recep Tayyip Erdogan jeudi à Ankara © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) C’était le premier déplacement d’Angela Merkel en Turquie depuis la tentative de putsch de juillet dernier. Le sujet a été sur la table. « Nous nous sommes accordés sur l’importance de lutter contre le terrorisme et contre les auteurs de cette tentative de putsch », a rapporté la chancelière lors d’une conférence de presse commune. Cependant, « j’ai fait remarquer qu’il fallait veiller à ce que la culpabilité soit toujours constatée au cas par cas », a-t-elle ajouté.

 

Préserver la liberté d’expression

La chancelière est revenue sur la phase « de profond bouleversement politique » que la Turquie traverse, notamment avec la perspective d’un référendum pour réformer la Constitution dans le sens d’un régime plus présidentiel.

Elle a rappelé que l’on avait vu, après le putsch, « le peuple turc se mobiliser pour la démocratie ». Puis elle a souligné en des termes très clairs l’importance de la liberté d’expression, de la séparation des pouvoirs et du rôle de l’opposition dans une démocratie.

Rencontre à Ankara entre la chancelière Angela Merkel et des leaders de l’opposition en Turquie © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) « L’opposition fait partie intégrante de la démocratie. Nous en faisons l’expérience ensemble tous les jours », a-t-elle déclaré. Plus tard dans la journée, elle a rencontré des membres de l’opposition turque.

La chancelière également longuement parlé de la liberté de la presse avec le président turc.

 

Réfugiés

Angela Merkel : sur la question des réfugies, « la Turquie a réalisé des choses extraordinaires, y compris en matière d’intégration » © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) Enfin, Angela Merkel et Recep Tayyip Erdogan ont évoqué la crise des réfugiés. La Turquie réalise en la matière des « choses extraordinaires, au quotidien, y compris pour intégrer les réfugiés », a loué la chancelière.

L’accord UE-Turquie, conclu il y a un peu plus d’un an, a produit des résultats, même si les choses ne sont pas encore arrivées à leur terme.

Dorénavant, l’Allemagne va accueillir sur son sol 500 réfugiés de plus par mois, a annoncé Angela Merkel.

A.L.

 

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

© CIDAL