« Les grands pays ont aussi besoin de partenaires dans le monde »

23 janv. 2017

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Frank‑Walter Steinmeier au sujet de l’investiture de Donald Trump. Tribune parue le 22 janvier 2017 dans le journal « Bild am Sonntag ».


  • Frank Walter Steinmeier : « J’ai bon espoir que nous trouverons à Washington des interlocuteurs à l’écoute » © Bundesregierung/Güngör Agrandir l'image (© Bundesregierung/Güngör) Comme lors de chaque transition politique, il y a des incertitudes, des doutes et des interrogations quant à la politique de la nouvelle administration. Mais en ces temps de nouveau désordre mondial, cela va plus loin, les enjeux aujourd’hui sont particulièrement grands : avec l’élection de Donald Trump, le monde du XXe siècle est définitivement dépassé. Nous vivons entre deux mondes – l’ordre de l’après-guerre et le quart de siècle qui s’est écoulé depuis la chute du Mur sont révolus. Quelles conceptions de l’ordre [mondial] vont s’imposer au XXIe siècle, à quoi ressemblera le monde de demain, rien n’est fait, tout est complètement ouvert.

    Non seulement Donald Trump est entré en fonctions mais son équipe s’apprête aussi à prendre en main les affaires gouvernementales. Nous chercherons le dialogue et nous exposerons à la nouvelle administration notre position, nos valeurs et nos intérêts. Nous voulons exprimer très clairement nos conceptions et ce que nous attendons d’un partenariat sur un pied d’égalité entre l’Europe et les États-Unis qu’il va falloir reconsolider. Le libre-échange, les échanges et un monde ouvert, la solidarité contre l’extrémisme et le terrorisme, une coopération transatlantique étroite et confiante reposant sur un socle de valeurs communes font partie de nos toutes premières priorités.

    Je sais que nous devons nous préparer à des temps agités, à certains impondérables, à de nouvelles incertitudes. Mais j’ai bon espoir que nous trouverons à Washington des interlocuteurs à l’écoute qui savent que les grands pays ont aussi besoin de partenaires dans le monde et qui seront prêts à avancer aux côtés de leurs bons amis et de leurs vieux partenaires de l’Alliance.



Date de publication : 22 janvier 2017

© Ministère fédéral des Affaires étrangères