Budget : Berlin a terminé l’année avec un excédent de 6,2 milliards d’euros

16 janv. 2017

L’État fédéral a réalisé en 2016 un excédent budgétaire de 6,2 milliards d’euros. Le ministre, Wolfgang Schäuble, prévoit d’affecter cette somme au désendettement © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) L’État fédéral a clôturé son budget 2016 avec un excédent de 6,2 milliards d’euros. C’est la troisième année consécutive qu’il affiche un budget sans déficit, selon le ministère fédéral des Finances.

Cette bonne santé s’explique par la baisse des taux d’intérêt et par l’accélération de la croissance. Plus dynamique que prévu (+ 1,9 %), cette dernière a généré un afflux de recettes fiscales.

 

Défi des réfugiés

« Cagnotte » budgétaire » : la CSU pour des baisses d’impôts © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) « Nous avons maîtrisé les défis financiers liés à la migration, massivement renforcé l’investissement et encore fortement délesté les länder et les communes sans avoir recours aux réserves », s’est félicité le ministre des Finances, Wolfgang Schäuble.

En 2016, l’État fédéral a ainsi versé aux länder plus de neuf milliards d’euros pour faire face à la crise des réfugiés.

 

« Cagnotte »

M. Schäuble entend affecter ces 6,2 milliards d’euros au désendettement de l’État. Cette stratégie a été qualifiée de « raisonnable » par la chancelière Angela Merkel.

« Cagnotte » budgétaire » : le SPD privilégie « l’investissement et l’innovation » © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) Néanmoins, l’utilisation de cette « cagnotte » fait débat. La CSU, « sœur » bavaroise de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), plaide pour des baisses d’impôts immédiates. M. Schäuble les rejette au motif que l’excédent budgétaire est dû à des facteurs ponctuels, et que cela ne permet pas d’envisager une baisse durable des rentrées fiscales.

Quant au ministre de l’Économie et de l’Énergie, Sigmar Gabriel (SPD), il refuse à la fois les baisses d’impôts et la solution du désendettement et appelle à préparer l’avenir en « donnant la priorité à l’investissement et à l’innovation ».

A.L.

 

Plus d’informations :

Ministère fédéral des Finances (en allemand)

© CIDAL