Le gouvernement fédéral au sujet de la loi de la Knesset légalisant des avant-postes israéliens

8 févr. 2017

Déclaration du porte-parole du Ministère fédéral des Affaires étrangères aujourd’hui, 7 février, à Berlin au sujet de l’adoption de la loi sur la légalisation rétroactive d’avant-postes israéliens :

 


  • La loi adoptée hier par la Knesset a pour objet de légaliser rétroactivement un grand nombre d’avant-postes construits illégalement, y compris du point de vue du droit israélien actuel, sur des terres palestiniennes privées dans les territoires occupés.

    Parmi tous ceux qui sont en Allemagne profondément solidaires d’Israël, beaucoup ont été déçus par cette décision.

    La confiance que nous avions pu placer dans l’engagement du gouvernement israélien en faveur d’une solution à deux États a été fortement ébranlée.

    Il n’y a qu’une solution négociée à deux États qui puisse apporter durablement la paix et être dans l’intérêt d’Israël. Elle est et reste le pilier de notre politique proche-orientale.

    Face aux nombreuses réserves exprimées, auxquelles s’est même associé le procureur général israélien, il serait bon que la loi fasse bientôt l’objet d’un examen juridique critique.

    Nous souhaitons et attendons que le gouvernement israélien réaffirme son engagement en faveur d’une solution négociée à deux États et l’étaye en prenant des mesures concrètes comme l’exige le Quartette pour le Proche-Orient. Après les déclarations déconcertantes de la part de certains membres du gouvernement qui appellent ouvertement à annexer des zones de la Cisjordanie et préparent des projets de loi dans ce sens, c’est désormais une question de crédibilité.

 

Date de publication : 7 janvier 2017

© Ministère fédéral des Affaires étrangères