L’engagement au sein des Nations Unies

Logo de la candidature de l’Allemagne au Conseil de sécurité

Candidature de l’Allemagne au Conseil de sécurité en 2019-2020

L’Allemagne postule à un siège non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies. Le 27 juin 2016, le ministre fédéral des Affaires étrangères, Frank‑Walter Steinmeier, a annoncé, à Hambourg, la candidature de son pays pour la période 2019-2020. L’élection aura lieu vraisemblablement en juin 2018 lors de l’Assemblée générale.

Cela fait 40 ans que l’Allemagne est membre des Nations Unies © dpa / picture alliance

L’Allemagne aux Nations Unies

L’Allemagne est le quatrième contributeur des Nations Unies et participe à de nombreuses opérations de maintien de la paix. Elle plaide également avec insistance pour une réforme des Nations Unies.

© Thomas Köhler/ photothek.net

Opérations de paix de l’ONU et engagement de l’Allemagne

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a pour vocation première de maintenir ou de rétablir la paix et mandate à cette fin des opérations de paix. L’Allemagne prend part à un grand nombre de ces opérations.

Nations Unies

Des drapeaux devant le bâtiment des Nations unies à New York © Thomas Köhler/photothek.net

De capitale fédérale à capitale du développement durable : Bonn, ville des Nations Unies.

(© AA)

Depuis l’adoption de la loi Berlin/Bonn en 1991, si des institutions et administrations ont quitté l’ancienne capitale pour s’installer dans la nouvelle, ce ne sont les seuls changements qui se sont opérés à Bonn. La ville s’est réinventée pour devenir le site principal des Nations Unies en Allemagne.

Les réfugiés, un défi mondial

Camp de réfugiés à la frontière entre la Grèce et la Macédoine © picture alliance/dpa

Fin 2015, le monde comptait 65 millions de réfugiés et de personnes déplacées selon les Nations unies. Un chiffre considérable qui a doublé en cinq ans, et auquel il convient d’ajouter 180 millions de migrants qui ont tout quitté en quête d’une perspective économique et sociale. Le défi migratoire, en ce début de XXIe siècle, est un défi mondial. Le premier sommet des Nations unies sur les réfugiés, qui s’est ouvert aujourd’hui à New York, entend susciter une prise de conscience et la mise en œuvre de réponses globales.