Carte d’Allemagne : 2000 projets en faveur des réfugiés

20 oct. 2017

Il y a deux ans, des milliers de réfugiés arrivaient chaque jour en Allemagne. Nombreux étaient alors ceux qui fournissaient une aide spontanée, et continuent de le faire. Sur www.deutschland-kann-das.de, 2000 projets pour les réfugiés et initiatives témoignent de cet engagement sous toutes ses formes.

Une carte stylisée de l’Allemagne où sont marqués les 2000 projets pour les réfugiés et initiatives © Gouvernement fédéral Agrandir l'image (© Gouvernement fédéral) Sur ce site est présentée une carte de l’Allemagne sur laquelle figurent, comme des champignons, les projets pour les réfugiés. Un engagement réparti sur presque tout le territoire. Il y a d’abord les initiatives qui rassemblent Allemands et réfugiés. Échanger dans des cafés internationaux, faire la cuisine ou du sport ensemble, tout cela renforce le sentiment collectif. Et puis, il y a les projets dans le cadre desquels les réfugiés reçoivent une aide pour s’intégrer à long terme : recherche de logement, cours de langue, emplois et scolarisation des enfants.

Voici trois exemples qui illustrent à titre représentatif ces 2000 projets et initiatives :

Sport et langue réunis

Le projet de rencontre culturelle grâce au football intitulé « Fußball trifft Kultur » propose aux enfants issus de la migration de l’école Hamburg-Mitte, située au centre de Hambourg, un programme particulier : deux fois par semaine, ils reçoivent un entraînement sportif professionnel auprès du club Hamburger SV, suivi d’un cours de soutien. « Nos participants adorent cette combinaison ! », se réjouit la directrice du projet, Karin Plötz. Dans le cours de soutien, la priorité est donnée à l’enseignement de l’allemand et à la transmission de valeurs. C’est pour les élèves un atout au quotidien qui, de surcroît, améliore leurs perspectives en vue d’un futur métier. Plusieurs sponsors financent ce projet. Ils mettent à disposition des professionnels, soutenus par des bénévoles.

 

Un encadrement individuel

À Hambourg toujours : pour venir en aide sur place aux réfugiés après leur arrivée, l’initiative « Human@Human » organise des parrainages. « Les parrains bénévoles encadrent et appuient les réfugiés en fonction de leurs besoins personnels », raconte Lilly Murmann, collaboratrice du projet. « L’essentiel est ici de guider les membres de la famille qui viennent les rejoindre », ajoute‑t‑elle.

 

Des réfugiés eux-mêmes aidants

Cette fois, nous sommes en Rhénanie-Palatinat : les Allemands ne sont pas les seuls à aider les réfugiés ; nombreux sont les réfugiés qui prennent eux-mêmes les choses en main. Car ils savent comment se sentent les nouveaux arrivants en Allemagne et connaissent leurs préoccupations. Dans le cadre du projet d’aide bénévole « Willkommenskreis Diez » (cercle de bienvenue de Diez) s’est constitué un conseil des réfugiés au sein duquel d’anciens réfugiés prennent le relais des bénévoles allemands.

Ils assistent les nouveaux venus dans tous les domaines impossibles à gérer sans appui sur place. Ils transmettent ainsi à d’autres l’aide qu’ils ont eux-mêmes reçue auparavant. « Il est important pour nous que l’initiative se développe », explique Christiane Beule, coordinatrice du cercle de bienvenue. Les partenariats sont devenus des amitiés familiales qui enrichissent les deux côtés même une fois le projet achevé. Les « nouveaux de Diez » sont intégrés dans la communauté. « Nous sommes très heureux de les avoir ! », s’exclame Mme Beule.


Jeudi 19 octobre 2017

© bundesregierung.de/Gouvernement fédéral