Angela Merkel satisfaite des résultats du G20

10 juil. 2017

En clôture du G20 de Hambourg, sa présidente, la chancelière Angela Merkel, s’est félicitée des résultats obtenus, notamment en ce qui concerne l’ouverture des marchés.

 

Ouverture des marchés

G20 de Hambourg, photo de famille © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) Les 19 premières économies de la planète (les 20 pays les plus riches et l’Union européenne) ont réaffirmé samedi leur adhésion à l’ouverture des marchés, tout en affichant leur volonté de combattre le protectionnisme et les pratiques commerciales déloyales.

Ils ont, d’autre part, souligné l’importance d’un système commercial international basé sur des règles, tel qu’incarné par l’Organisation mondiale du Commerce (OMC). Les accords bilatéraux aussi doivent être conformes aux règles de l’OMC, a souligné Angela Merkel.

Conférence de presse finale de la chancelière Angela Merkel, présidente du G20 © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) Il s’agit, selon la chancelière, de favoriser une « croissance inclusive » et durable qui permette « à tous de saisir les opportunités de la mondialisation ».

Le communiqué final contient, par ailleurs, des avancées en matière de lutte contre le terrorisme, de prévention des pandémies et de promotion du rôle des femmes dans les pays en développement, notamment grâce aux outils numériques.

 

Afrique, climat

Les participants ont également adopté un plan d’action visant à garantir la stabilité du système financier international et initié un partenariat avec l’Afrique « sur un pied d’égalité ». Il s’agit de favoriser le développement du continent noir et de mettre en œuvre les objectifs de l’Agenda 2030 des Nations unies pour un développement durable.

Climat : selon Angela Merkel, « là où il n’y a pas de consensus, le désaccord doit apparaître dans le communiqué final » © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa) Sur le climat, en revanche, le communiqué final « prend acte » de la décision des États-Unis de sortir de l’Accord de Paris. Les 19 autres pays ou organisations ont regretté cette décision et, pour leur part, clairement réaffirmé leur intention de respecter cet accord.

Créé pour faire face à la crise financière de 2008, le G20 avait joué un rôle déterminant pour rétablir la stabilité du système financier international et combattre la crise économique. Or, « ce qui était valable hier le reste aujourd’hui », a souligné Angela Merkel : « en agissant ensemble, nous pouvons obtenir davantage que seuls ».

 

A.L.

 

Plus d’informations :

Site officiel de la présidence allemande du G20 (en allemand et anglais)

Communiqué final du G20 (version anglaise)

Communiqué final du G20 (version allemande)

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Conférence de presse de la chancelière Angela Merkel (vidéo en allemand)

Conférence de presse de la chancelière Angela Merkel (transcription en allemand)

© CIDAL