L’Allemagne et la France engagées pour les droits de l’Homme

4 déc. 2017

Les ministres allemand et français des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel et Jean-Yves Le Drian, ont annoncé lundi à Paris la remise du 2e Prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit à quinze personnalités. 

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Sigmar Gabriel et son homologue français Jean-Yves Le Drian © Ambassade d'Allemagne Agrandir l'image (© Ambassade d'Allemagne) « C’est un signal clair en faveur de l’universalité des droits de l’Homme », a dit M. Le Drian. L’Allemagne et la France refusent que ces droits « soient sans cesse un peu plus réprimés », a a souligné M. Gabriel. Le Prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit a été créé en 2016.

 

Situation internationale

Lors de leur entretien, les deux ministres ont fait le point sur l’actualité internationale. Ils ont souligné leur vision commune de la situation au Sahel, concernant la mise en œuvre de l’accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien ou encore sur la Syrie et le Yémen.

M. Gabriel a appelé les Européens et les États-Unis à chercher le moyen de « mettre un terme à la guerre meurtrière » qui sévit au Yémen, et à « la catastrophe humanitaire probablement la plus grave que nous connaissions dans le monde ».

Il a également souligné « la percée », « sous-estimée par l’opinion publique », du récent sommet d’Abidjan entre l'Union africaine (UA) et l'Union européenne (UE). C’est, malgré les divergences, « la première fois qu’il y a une approche commune de l’Afrique et de l’Europe sur la politique des réfugiés et des migrations », a-t-il dit. La chancelière Angela Merkel et le président Emmanuel Macron participaient à ce sommet qui a abouti à la création d’une « task force » en vue d’améliorer la situation humanitaire des migrants et des réfugiés qui se trouvent en Libye.

 

Moteur franco-allemand en Europe

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Sigmar Gabriel et son homologue français Jean-Yves Le Drian © picture alliance / abaca Agrandir l'image (© picture alliance / abaca) M. Le Drian a, par ailleurs, rappelé les récents progrès de l’Europe de la défense. Ils n’auraient pas vu le jour sans l’impulsion franco-allemande. Les deux pays « ont décidé de poursuivre dans cette direction », a-t-il dit.

Selon M. Gabriel, la concertation et la coopération entre la France et l’Allemagne en Europe importeront de plus en plus à l’avenir. Le ministre a loué « les excellentes propositions » du président Macron sur la réforme de l’Europe. « Le futur gouvernement allemand aura la vaste tâche de mettre très rapidement sur les rails ce processus de réforme aux côtés de la France et d’autres partenaires », a-t-il souligné.

A.L.

© CIDAL