Liban : Sigmar Gabriel appelle à la modération

17 nov. 2017

Le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel et son homologue libanais Gebran Bassil © Thomas Trutschel/photothek.net Agrandir l'image (© Thomas Trutschel/photothek.net) Le Liban a accueilli plus d’un million de réfugiés de Syrie. Les tensions entre les puissances voisines menacent aujourd’hui d’ébranler le pays. Le ministre fédéral des Affaires étrangères a assuré, jeudi, son homologue libanais de son soutien.

Le chef de la diplomatie allemande a reçu le 16 novembre son homologue libanais, Gebran Bassil, pour un entretien à Berlin. Face à la crise déclenchée dans le pays par la démission du Premier ministre, Saad Hariri, Sigmar Gabriel a promis de soutenir le Liban. « L’Allemagne se tient fermement aux côtés du Liban », a-t-il déclaré. L’unité et la stabilité du pays ne doivent pas être mises en péril. L’Allemagne et l’Europe doivent beaucoup au Liban aussi et surtout en raison de son effort énorme en faveur des réfugiés syriens, a-t-il ajouté.

 

« La dernière chose dont les habitants ont besoin »

De proches partenaires : l’Allemagne et le Liban © Thomas Trutschel/photothek.net Agrandir l'image (© Thomas Trutschel/photothek.net) Le ministre allemand a appelé tous les acteurs de la région à la modération. « Un nouveau foyer de crise est la dernière chose dont les habitants ont besoin au Proche-Orient », a-t-il souligné. Le Liban est actuellement secoué par une crise politique. À son retour d’Arabie saoudite, le Premier ministre Saad Hariri a fait la surprise d’annoncer sa démission. Au Liban, on craint de plus en plus que cette démission ne puisse anéantir l’équilibre entre les différents groupes de population et communautés religieuses dans le pays.

 

Soutenir l’initiative de médiation

Sigmar Gabriel a réaffirmé son soutien à l’initiative de médiation du président français, Emmanuel Macron. Ce dernier a invité M. Hariri en France pour des entretiens. L’Europe doit maintenant envoyer ensemble un signal de soutien au Liban, a estimé le chef de la diplomatie allemande à l’issue de son entretien avec M. Bassil.

 

Un voisin généreux

En tant que voisin immédiat de la Syrie, le Liban s’est engagé avec une grande générosité en faveur de ceux qui fuient la guerre civile. Il a accueilli plus d’un million de personnes, ce qui correspondrait en Allemagne, vu la différence de taille, à accueillir 20 millions de personnes.

© Ministère fédéral des Affaires étrangères