« Ça tient du miracle » : Sigmar Gabriel décerne le prix Shimon Peres

12 oct. 2017

Les projets lauréats : « Migration Hub Berlin – Tel Aviv » et « Störung » © Gärtner/photothek.net Agrandir l'image (© Gärtner/photothek.net ) Malgré l’atrocité des crimes de la Shoah, l’Allemagne et Israël sont parvenus aujourd’hui à nouer des liens particulièrement étroits. Pour le ministre fédéral des Affaires étrangères, cela tient du miracle et prouve que « même les ennemis les plus acharnés peuvent devenir non seulement des partenaires, mais de véritables amis », leçon très précieuse à notre époque. Les relations uniques et vairées entre les deux pays reposent notamment sur de nombreux projets bilatéraux. Mardi dernier (10 octobre), deux d’entre eux se sont vu décerner le prix Shimon Peres par Sigmar Gabriel.

 

Jeunes, engagés, coopératifs

Institué cette année, le prix Shimon Peres a été attribué à deux lauréats : le réseau « Migration Hub Network Berlin – Tel Aviv » s’attache à faciliter les échanges entre experts israéliens et allemands dans le but de promouvoir les possibilités d’intégration pour les réfugiés et les personnes défavorisées.

Le prix Shimon Peres a été institué cette année © Gärtner/photothek.net Agrandir l'image (© Gärtner/photothek.net ) Le deuxième projet lauréat, intitulé « Störung » (dysfonctionnement), rapproche des chercheurs, des artistes et des patients atteints de la maladie de Parkinson des deux pays.

Ces deux coopérations sont dédiées à des enjeux sociétaux actuels, dans deux domaines complètement différents. Audelà des résultats obtenus au sein même des projets, leurs efforts ont une portée globale pour l’avenir de nos sociétés. Le fait que ce prix ne soit pas décerné à un seul lauréat, mais à deux projets de coopération germano-israéliens montre une fois de plus que les initiatives communes foisonnent dans ce domaine et que ce sont notamment les jeunes qui se mobilisent.

 

Hommage à Shimon Peres, prix Nobel de la paix

Sigmar Gabriel s’entretient avec la fille de Shimon Peres, Tsvia Walden © Gärtner/photothek.net Agrandir l'image (© Gärtner/photothek.net ) Un an après la disparition de l’ancien chef de l’État israelien, le ministère fédéral des Affaires étrangères et la fondation « Forum germano-israélien pour le futur » ont décerné pour la première fois cette récompense qui porte son nom. Afin de rendre hommage au rôle pérenne de Shimon Peres dans les relations germano-israéliennes et à ses initiatives de paix régionales et mondiales, le président fédéral Frank‑Walter Steinmeier avait créé ce prix du temps où il était encore ministre fédéral des Affaires étrangères. Aujourd’hui, Sigmar Gabriel s’engage personnellement pour poursuivre cette initiative.

Le prix Shimon Peres est attribué à de jeunes Allemands et Israéliens qui ont apporté une contribution commune à l’avenir des relations uniques entre les deux peuples.

 

Lire aussi (en allemand):

Une place pérenne dans les relations germano-israéliennes – hommage à Shimon Peres

Relations avec l’Allemagne

 

Situation au 11 octobre 2017

© Ministère fédéral des Affaires étrangères