Maria Böhmer reçoit le certificat d’extension du site UNESCO du Bauhaus

5 oct. 2017

Remise du certificat à Maria Böhmer (au centre) © Ministère fédéral des Affaires étrangères Agrandir l'image (© Ministère fédéral des Affaires étrangères) La ministre adjointe et représentante spéciale du ministère fédéral des Affaires étrangères pour le patrimoine mondial de l’UNESCO, Maria Böhmer, a reçu mardi 26 septembre à Paris le certificat attestant l’extension du site du patrimoine mondial du Bauhaus. Ce document lui a été remis par Isabelle Anatole-Gabriel, chef de l’unité Europe et Amérique du Nord au Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le comité du patrimoine mondial de l’UNESCO avait décidé le 9 juillet dernier à Cracovie d’étendre ce site pour y inclure, outre les édifices à Weimar et Dessau déjà inscrits en 1996, l’école de la confédération syndicale ADGB à Bernau et les maisons avec accès aux balcons à Dessau.

 

Jalons de l’histoire de l’architecture moderne

Le Bauhaus à Dessau fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO © picture alliance/Eventpress Hoensch Agrandir l'image (© picture alliance/Eventpress Hoensch) Maria Böhmer a fait la déclaration suivante : « Cette extension du site est logique et vient souligner la valeur universelle exceptionnelle du mouvement Bauhaus. Les chefsd’œuvre construits par l’architecte Hannes Meyer ont obtenu la reconnaissance qu’ils méritent en tant que jalons de l’histoire de l’architecture moderne. »

Le comité du patrimoine mondial de l’UNESCO a ajouté aux sites de Weimar et Dessau, inscrits sur la liste du patrimoine mondial depuis 1996, les maisons avec accès aux balcons à Dessau-Törten et l’école de la confédération des syndicats allemands (ADGB) à Bernau.

L'ancienne école syndicale à Bernau fera également partie du patrimoine mondial de l'UNESCO © picture alliance / Patrick Pleul Agrandir l'image (© picture alliance / Patrick Pleul) Entre 1919 et 1933, l’école du Bauhaus, installée d’abord à Weimar puis à Dessau, a révolutionné les notions architecturales et esthétiques de la construction et de l’habitat, ce qui a motivé l’inscription de ses ensembles et monuments dans ces deux villes sur la liste du patrimoine mondial en 1996. Nommé chef du département d’architecture du Bauhaus en 1927 par Walter Gropius, auquel il succède à la direction de l’école de 1928 à 1930, Hannes Meyer exerce une influence décisive sur la formation des architectes du Bauhaus. C’est pourquoi le site UNESCO déjà existant a été élargi pour englober désormais les maisons avec accès aux balcons de la cité Törten à Dessau et l’école de la confédération syndicale ADGB à Bernau, conçues par Hannes Meyer en collaboration avec le département d’architecture du Bauhaus.

 

42 sites UNESCO allemands

Photos du bureau de construction Gropius du lotissement Dessau-Törten © dpa Agrandir l'image (© dpa) Le comité du patrimoine mondial de l’UNESCO est composé de 21 États parties à la convention concernant la protection du patrimoine mondial élus par leur assemblée générale. Il décide chaque année de l’inscription de nouveaux sites naturels et culturels sur la liste du patrimoine mondial et des mesures à adopter pour protéger les sites déjà inscrits. L’Allemagne possède actuellement 42 sites. Pour être inscrit sur la liste du patrimoine mondial, un site doit notamment avoir une valeur universelle exceptionnelle et bénéficier d’un système adapté de protection et de gestion pour assurer sa sauvegarde. Avec l’inscription sur la liste, chaque État partie s’engage à protéger les sites se trouvant sur son territoire national afin de les conserver pour les générations futures.

 

Lire aussi :

UNESCO

 

Situation au 29 septembre 2017

© Ministère fédéral des Affaires étrangères