Mossoul est libérée : il s’agit maintenant de la stabiliser

17 juil. 2017

Mossoul, cette métropole de plus d’un million d’habitants située dans le nord de l’Iraq, est enfin libérée de l’organisation terroriste EI. C’est un grand succès que celui remporté par l’armée iraquienne avec le soutien de la coalition internationale contre l’État islamique, dont l’Allemagne elle aussi fait partie. L’enjeu consiste désormais à stabiliser la région le plus rapidement possible afin que la population puisse à nouveau subsister sur place. Pendant l’année 2017, l’Allemagne fournira vraisemblablement 100 millions d’euros à l’Iraq au titre de l’aide humanitaire, auxquels viendront s’ajouter 46 millions d’euros pour des projets de stabilisation.

 

Des atrocités sans nom

À Mossoul, des soldats brandissant le drapeau iraquien © dpa /picture alliances Agrandir l'image (© dpa /picture alliances) Les atrocités sans nom commises par les terroristes de l’EI auront des répercussions pendant longtemps encore. Des centaines de milliers de personnes ont dû fuir leur foyer pour échapper aux combats, et la plupart d’entre elles sont logées dans des camps d’hébergement provisoires dans les régions environnantes. À leur retour, elles risquent de ne plus trouver que leur maison en ruine, ou pis encore, l’EI ayant dissimulé, en battant en retraite, des pièges explosifs de façon à faire si possible encore des victimes, même une fois les combats terminés.

 

L’essentiel maintenant : la stabilisation

Ramener vite la stabilité, voilà désormais le plus urgent : il faut enlever les pièges et reconstruire les infrastructures détruites. Il faut aussi combler les fossés qui se sont creusés au sein de la population afin de permettre la réconciliation et une coexistence pacifique. Et puis, les jeunes tout spécialement ont besoin de perspectives d’avenir : l’éducation et le travail sont les meilleurs outils contre la radicalisation.

 

Les priorités de l’Allemagne

L’engagement de l’Allemagne en Iraq © Ministère fédéral des Affaires étrangères (AA) Agrandir l'image (© Ministère fédéral des Affaires étrangères (AA)) L’engagement allemand en Iraq se concentre sur l’aide humanitaire et la stabilisation. L’Allemagne et les Émirats arabes unis co‑président le groupe de travail « Stabilisation » au sein de la coalition anti‑EI. Les projets visent à reloger la population, à rétablir l’approvisionnement en eau potable et le système de canalisations, à assurer les soins de santé de base ou à nourrir les personnes démunies. Le ministère fédéral des Affaires étrangères verse 17 millions d’euros ne serait‑ce que pour l’enlèvement des pièges explosifs.

 

La police de proximité, un exemple d’instauration de la confiance

À long terme, il est primordial de mettre en place une administration opérante et de créer un appareil de sécurité nationale en qui les citoyennes et citoyens aient confiance. Le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient donc, par exemple, à hauteur de près de 8 millions d’euros un projet dans le domaine du « community policing », c’est-à-dire de la police de proximité. Dans ce contexte, les forces de police locales et les habitants entretiennent un dialogue direct afin de régler pacifiquement les injustices commises et résoudre ensemble les problèmes les plus urgents.

Afin de faire de la victoire militaire un succès durable, il faut en effet les deux : un dividende de la paix perceptible rapidement et des structures étatiques stables. Pour y parvenir, l’Allemagne soutient fermement les Iraquiens.

 

Lire aussi :

Avec l’aide de l’Allemagne contre les pièges laissés par l’EI (en allemand)

La police de proximité en Iraq (en allemand)

Informations sur l’Iraq (en allemand)

L’aide humanitaire de l’Allemagne

Situation au 11 juillet 2017

© Ministère fédéral des Affaires étrangères