Et si l’Allemagne rajeunissait ?

29 juin 2017

L’âge moyen de la population allemande était de 44 ans et trois mois en 2015, selon destatis © picture alliance / dpa Themendie Agrandir l'image (© picture alliance / dpa Themendie) C’est du jamais vu depuis la Réunification : en 2015, l’Allemagne a vu sa population rajeunir. L’âge moyen de ses habitants a baissé d’un mois pour atteindre 44 ans et trois mois, selon l’Office fédéral des statistiques (destatis). Le phénomène s’explique bien entendu par l’afflux d’étrangers, et notamment de réfugiés. Mais annoncerait-il un retournement de tendance ?

 

  • Les réfugiés font baisser l’âge moyen

    44 ans et trois mois : c’est l’âge moyen de la population allemande en 2015. Derrière ce chiffre se cachent cependant des disparités. La population de nationalité allemande était âgée de 45 ans en moyenne, la population étrangère de 37 ans et cinq mois. L’écart est encore plus net avec les ressortissants de pays en crise (Afghanistan, Érythrée, Irak, Iran, Nigéria, Pakistan, Somalie, Syrie). Leur âge moyen a chuté de plus de trois ans entre 2014 et 2015 pour atteindre 26 ans et cinq mois.

À court terme, c’est peu probable, observent les statisticiens. La tendance reste au vieillissement. Un enfant né en 2017 devrait, selon destatis, atteindre l’âge de 90 ans pour les hommes et de 93 ans pour les femmes si l’espérance de vie continue à croître à son rythme actuel. Il y a cent ans, ils pouvaient espérer vivre respectivement 55 et 62 ans.

Les réfugiés originaires de pays en crise rajeunissent la population allemande © picture alliance / ZB Agrandir l'image (© picture alliance / ZB) Dans ces conditions, l’âge moyen de la population allemande devrait encore grimper dans les prochaines années. Il atteindrait 47 ans en 2030, selon destatis. Avec des disparités importantes : certaines régions de l’Est pourraient dépasser les 50 ans, les villes universitaires comme Fribourg-en-Brisgau ou Tübingen conserver une population plus jeune.

 

Question de méthode : à quand le basculement ?

À long terme, cependant, le scénario change. Et la question devient : à quelle échéance se produira la cure de jouvence ? Selon destatis, le vieillissement de la population allemande devrait atteindre son point culminant entre 2047 et 2055. Pour une raison mécanique : la disparition progressive de la génération nombreuse des années 1960, dont le poids démographique est aujourd’hui un accélérateur du vieillissement.

Il faut cependant toujours prendre les prévisions démographiques à long terme avec précaution. Par ailleurs, des méthodes nouvelles font leur apparition qui pourraient bien aussi changer la donne en modifiant notre perception même du vieillissement.

Selon destatis, les garçons nés en Allemagne en 2017 pourraient vivre en moyenne jusqu’à 90 ans, les filles jusqu’à 93 ans. Il y a cent ans, l’espérance de vie moyenne atteignait respectivement 55 et 62 ans © picture alliance / MITO images R Agrandir l'image (© picture alliance / MITO images R) Récemment, des chercheurs de l’International Institute for Applied System Analysis (IIASA), basé à Laxenburg, en Autriche, ont ainsi calculé que la population allemande commencerait à rajeunir bien plus tôt - dès 2043.

Pour ce faire, ils ne se sont pas contentés de prévoir l’évolution de l’âge médian de la population. Ils ont également, pour un âge donné, pris en considération le nombre d’années qui restaient à vivre à un instant T (prospective median age). Car ce n’est pas la même chose d’avoir 60 ans en 1950, en 2015 ou en 2040. Avec l’allongement de l’espérance de vie, on reste jeune plus longtemps !

Dans ces conditions, la population allemande devrait continuer à vieillir jusqu’en 2043 et atteindre un âge médian prospectif de 46,5 ans. Puis elle devrait rajeunir progressivement jusqu’à atteindre l’âge médian prospectif de 40,1 ans en 2098.

A.L.

 

Plus d’informations :

Office fédéral des statistiques (destatis) (en allemand)

International Institute for Applied System Analysis (IIASA) (en anglais)

© CIDAL