L’Argentine endosse la présidence du G20

6 déc. 2017

À partir du 1er décembre 2017, l’Argentine exerce la présidence du G20. Cela signe officiellement la fin de la présidence allemande du G20. Le prochain sommet du G20 aura lieu fin 2018 à Buenos Aires. Afin d’assurer un « passage de relais » fluide, les deux pays ont étroitement coopéré au préalable.

C’est dans la capitale argentine de Buenos Aires que se tiendra le prochain sommet du G20 © dpa Agrandir l'image (© dpa) La présidence G20 est définie selon un Présidence selon le principe de rotation. Pour cela, les 19 États membres du G20 sont répartis en cinq groupes, composés chacun de quatre pays au maximum. En tant que 20e membre, l’UE n’appartient à aucun groupe de pays. Chaque année, la présidence d’un pays est transmise à un pays d’un autre groupe.

Après l’Argentine, ce sera en 2019 au tour du Japon d’assurer la présidence du G20, et en 2020 à celui de l’Arabie saoudite.

 

Étroite coopération entre les présidences

En tant que groupement informel, le G20 n’est doté d’aucun secrétariat. À la place, ce que l’on nomme la « troïka du G20 » est chargée de faire en sorte que le calendrier du G20 soit poursuivi de façon continue et que les missions soient transmises de façon effective. La troïka est constituée du pays actuellement président (Allemagne), de son prédécesseur (Chine) et de celui qui lui succédera (Argentine).

Au cours des douze mois écoulés, des ministres ainsi que de hauts responsables politiques venus de Chine, d’Allemagne et d’Argentine se sont rencontrés à plusieurs reprises pour des entretiens de concertation. Les sherpas chargés de préparer le contenu des thèmes du sommet ont travaillé ensemble de façon particulièrement resserrée. De plus, des fonctionnaires envoyés mutuellement par les différentes parties assurent le soutien de la présidence en cours.

Dans le cadre du « passage de relais », la chancelière fédérale Angela Merkel a enregistré un message vidéo, qui sera diffusé à l’occasion de l’événement prévu en Argentine pour le lancement de la présidence du G20.

 

Poursuite du programme du G20

Par principe, la préparation des thèmes est entre les mains de chaque pays exerçant la présidence. Les champs de compétence permanents du G20 tels que l’économie mondiale, le commerce et l’architecture financière internationale sont considérés comme « fixes ». Néanmoins, la troïka est également chargée de veiller à ce que les thèmes abordés par les précédentes présidences restent traités par les suivantes.

Ainsi, l’Argentine continuera par exemple de travailler sur le thème de l’avenir de l’emploi et sur la priorité donnée aux questions de politique de santé. Le « partenariat avec l’Afrique » initié sous la présidence allemande sera lui aussi poursuivi. Ce sera également le cas du fonds de soutien aux entrepreneuses dans les pays en développement, qui repose sur une initiative de la présidence allemande.

 

Transfert du site Internet du G20

L’Allemagne cède également au 1er décembre le portail officiel de la présidence du G20. Le site Internet en fonctionnement durant la présidence allemande du G20 ne sera donc plus mis à jour, mais il reste consultable à l’adresse www.g20germany.de. De nouvelles publications concernant le G7 et le G20 seront disponibles sur le site Internet www.bundesregierung.de/G7G20

Pour de plus amples informations sur la présidence argentine du G20, veuillez consulter www.g20.org

© bundesregierung.de/gouvernement fédéral