Sigmar Gabriel rencontre le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra

10 mai 2017

L’Algérie joue un rôle important pour les efforts de médiation en Libye. Le ministre fédéral des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a évoqué la situation actuelle avec son homologue algérien Ramtane Lamamra à Berlin. 

Le chef de la diplomatie allemande et son homologue algérien Ramtane Lamamra © Trutschel/photothek.net Agrandir l'image (© Trutschel/photothek.net ) Le ministre fédéral des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a reçu son homologue algérien Ramtane Lamamra à Berlin ce mardi (9 mai). Leurs entretiens ont porté essentiellement sur la crise persistante en Libye. L’Algérie, qui partage à l’est une frontière avec la Libye, participe activement aux efforts de médiation dans ce pays déchiré par les luttes de pouvoir internes.

 

Retraite des passeurs et des trafiquants d’armes

Depuis la chute du dictateur brutal Mouammar al-Kadhafi, le pays est fragmenté en plusieurs sphères d’influence des différentes milices et parties de l’armée rivales. Les milices terroristes islamistes comme l’« État islamique » s’y sont infiltrées et des régions entières servent désormais de retraite aux filières de passeurs et aux trafiquants d’armes. Au moins un million de migrants et de réfugiés sont bloqués en Libye et détenus par des trafiquants de personnes dans des conditions parfois catastrophiques.

 

L’Allemagne compte sur les Nations Unies

Sigmar Gabriel et le représentant spécial des Nations Unies, Martin Kobler © Ministère fédéral des Affaires étrangères Agrandir l'image (© Ministère fédéral des Affaires étrangères (AA)) Cela fait des années que la communauté internationale œuvre pour stabiliser le pays. L’Allemagne soutient les Nations Unies dans leurs efforts de former un gouvernement d’union nationale opérationnel.  Aussi Sigmar Gabriel a-t-il également rencontré aujourd’hui le représentant spécial des Nations Unies pour la Libye, l’Allemand Martin Kobler. Les pays voisins comme l’Algérie jouent un rôle très important pour les efforts de médiation car ils sont en relation avec tous les camps politiques libyens. Ainsi, des représentants des pays voisins de la Libye se sont réunis à Alger au cours de ces derniers jours pour examiner de nouvelles étapes de la médiation.

 

L’Europe aussi est concernée

Sigmar Gabriel a remercié son homologue pour ses efforts de médiation et a appelé toutes les parties concernées à poursuivre le dialogue. « L’instabilité en Libye menace ses voisins et a des répercussions jusqu’en Europe. C’est pourquoi il nous faut enfin parler d’une seule voix », a-t-il insisté. L’Allemagne figure parmi les premiers donateurs occidentaux et finance de nombreux projets d’aide humanitaire, de reconstruction et de stabilisation en Libye. Avec l’Union européenne et les Nations Unies, elle s’engage notamment pour améliorer la situation humanitaire des migrants dans le pays.

Médiation en Libye : Sigmar Gabriel s’entretient avec Ramtane Lamamra © photothek.net Agrandir l'image (© Photothek.net) Par ailleurs, les deux ministres ont également abordé les relations germano-algériennes. « Il nous tient très à cœur de créer des perspectives pour la jeunesse dans votre pays », a déclaré Sigmar Gabriel. C’est pourquoi l’Allemagne s’engage à promouvoir davantage les établissements de formation et à intensifier les échanges culturels entre les deux pays.

 

Situation au 9 mai 2017

© Ministère fédéral des Affaires étrangères