Déclaration de Sigmar Gabriel avant son départ à Abidjan

28 nov. 2017

Avant de partir pour Abidjan à l’occasion du cinquième sommet UE‑UA, le ministre fédéral des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a déclaré aujourd’hui (27 novembre) à Berlin :


  • " Qu’il s’agisse de la Corne de l’Afrique, du Sahel ou de la région des Grands Lacs : lorsque des populations fuient les conflits dans notre continent voisin, cela concerne directement les Européens. Si nous voulons éviter les crises, régler les conflits et promouvoir la paix, il nous faut trouver une stratégie politique capable d’associer sécurité, bonne gouvernance et développement. Avec nos partenaires internationaux, nous souhaitons appuyer l’architecture africaine de paix et de sécurité et renforcer l’autonomie de l’Afrique en matière de prévention des crises, de règlement des conflits et de stabilisation. Alors que la coopération germano-africaine dans le domaine de la paix et de la sécurité a déjà dix ans, nous prévoyons de dresser à Abidjan un bilan à partir des projets autour de la gestion des frontières et de la coopération policière, tout en discutant de l’orientation future de nos efforts, avec la participation de l’Union européenne.

    Il sera question également de promouvoir un développement économique durable et inclusif en Afrique. Ainsi, il est possible de créer des perspectives de travail et de vie pour les populations en apportant un soutien ciblé aux moyennes entreprises. L’Afrique ne pourra libérer tout son potentiel économique que lorsqu’elle sera entièrement intégrée, dans des conditions équitables, à l’économie mondiale. "

© Ministère fédéral des Affaires étrangères