Paix et sécurité

La mission de la politique étrangère allemande est inscrite dans le préambule de la Loi fondamentale allemande : « servir la paix du monde en qualité de membre égal en droits dans une Europe unie ». La politique étrangère allemande est une politique de paix. Ce principe constitue le fil directeur de l’action du ministère fédéral des Affaires étrangères qui se traduit notamment par un engagement en faveur du désarmement et de la prévention des crises à l’échelle internationale au sein des Nations Unies ou de l’OSCE.

 

Nations Unies

Place de la République fédérale d’Allemagne à l’Assemblée générale des Nations Unies © photothek.net Agrandir l'image (© photothek.net ) Les Nations Unies (ONU) ont été créées après la Seconde Guerre mondiale pour promouvoir et garantir la paix dans le monde entier. Membre engagé des Nations Unies, l’Allemagne est aujourd’hui le quatrième contributeur de l’Organisation et candidate potentielle à un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies.

L’Allemagne se mobilise dans le monde entier en faveur de la paix et de la sécurité. Sur une planète où il suffit de quelques heures pour parcourir de grandes distances, les voisins de l’Allemagne sont devenus plus nombreux. C’est aussi la raison pour laquelle l’Allemagne participe aux missions de paix des Nations Unies aux quatre coins du monde, que ce soit avec des policiers en Haïti ou des militaires au Mali, pour ne citer que deux exemples.

En qualité de membre non permanent, l’Allemagne a pu participer activement aux travaux du Conseil de sécurité en 2011 et 2012. Elle a notamment joué un rôle important en ce qui concerne les questions portant sur « les enfants et les conflits armés » et « le changement climatique et la sécurité ». L’Allemagne est à nouveau candidate à un siège non permanent au Conseil de sécurité pour la période 2019-2020.

Elle s’engage également en faveur d’une réforme des Nations Unies, en particulier pour que le Conseil de sécurité soit plus représentatif des rapports de force dans le monde et qu’il puisse défendre encore plus efficacement la paix et la sécurité.

Pour en savoir plus sur la réforme des Nations Unies (en allemand)

Le respect des droits de l’homme est un objectif particulièrement important. De 2013 à 2015, l’Allemagne a été membre du Conseil des droits de l’homme à Genève et l’ambassadeur Joachim Rücker en a assuré la présidence. Son engagement à établir des ponts a été mondialement salué et l’Allemagne a été réélue pour la période 2016-2018.

Pour en savoir plus sur les Nations Unies

 

Prévention des crises et consolidation de la paix

La multiplication des crises graves et parallèles constitue un défi majeur pour la politique étrangère allemande. C’est pourquoi il est de plus en plus nécessaire de mener un travail de prévention efficace pour éviter l’émergence de crises et de conflits. La reconstruction après un conflit occupe également une large place dans la prévention des crises car elle a pour but d’empêcher la résurgence de conflits violents. Pour la prévention des crises, le ministère fédéral des Affaires étrangères coopère avec des organisations partenaires spécialisées. Les priorités de l’engagement de l’Allemagne sont

  • l’aide à la démocratisation et l’observation des élections,
  • le renforcement durable de l’État de droit, notamment à travers la formation de policiers ou la promotion de l’État de droit,
  • la médiation de paix et la consolidation de la paix après un conflit.

Pour en savoir plus sur la prévention des crises et la consolidation de la paix

 

Désarmement et maîtrise des armements

Contrôle des armes de petit calibre en Afghanistan © picture alliance/dpa Agrandir l'image (© picture alliance/dpa ) L’Allemagne plaide pour le désarmement, la maîtrise des armements et la non‑prolifération des armes de destruction massive et soutient l’objectif d’instaurer un monde sans armes nucléaires. Dans le cadre de l’Initiative multinationale pour la non‑prolifération et le désarmement, la République fédérale d’Allemagne se mobilise avec neuf autres États pour réduire les risques nucléaires, notamment dans des négociations sur une interdiction de la production de matières fissiles.

Par ailleurs, elle soutient des projets destinés à contrôler les armes de petit calibre et à appliquer à l’échelle mondiale l’interdiction des mines terrestres et des armes à sous‑munitions.

Pour en savoir plus sur le désarmement et la maîtrise des armements (en allemand)

 

Alliance de l’Atlantique Nord

L’Alliance de l’Atlantique Nord (OTAN) demeure un pilier central de la politique de sécurité et de défense allemande. Forte de 28 membres actuellement, elle est un garant important pour la sécurité et la stabilité dans l’espace euro-atlantique. Elle assume trois missions prioritaires :

  • la défense collective : assistance mutuelle en cas d’agression extérieure
  • la gestion de crises : opérations de prévention et de stabilisation des crises
  • la sécurité coopérative : coopération avec les États non membres de l’OTAN pour la stabilité internationale

Pour en savoir plus sur l’OTAN (en allemand)

 

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Observation des élections en Albanie © picture-alliance/dpa Agrandir l'image (© picture-alliance/dpa ) L’OSCE est une composante importante de la politique de paix de l’Allemagne. Elle a été créée dans le contexte de la guerre froide en vue de promouvoir la sécurité et la confiance non seulement au plan politique et militaire, économique et écologique mais aussi pour les droits de l’homme. Même après la fin de la guerre froide, l’OSCE continue de jouer un rôle essentiel pour la paix en Europe. Elle a vu encore son importance s’accroître en raison du conflit dans l’est de l’Ukraine où elle est présente, entre autres, avec une mission d’observation.

L’Allemagne est représentée dans presque toutes les missions à long terme et les institutions de l’OSCE et est, après les États-Unis, son deuxième contributeur. Elle est membre de la Troïka et a exercé en 2016 la présidence de l’OSCE.

Pour en savoir plus sur l’OSCE

 

Situation au 31 mai 2017

L’engagement au sein des Nations Unies

Des drapeaux devant le bâtiment des Nations unies à New York © Thomas Köhler/photothek.net

Depuis son admission comme membre à part entière de l’ONU en 1973, l’Allemagne s’engage en faveur des buts et des valeurs des Nations Unies et contribue à la mise en œuvre et au respect de la paix, des droits de l’homme, de la liberté, de la justice et du développement.

Bases de la prévention des crises

© Broschure "Zivile Krisenprävention'"

En période de crises graves et multiples, une politique de prévention efficace revêt une importance grandissante.

Cour européenne des droits de l’homme

La Cour européenne des droits de l’homme © picture-alliance / ANP XTRA

La Cour européenne des droits de l’homme statue sur les requêtes alléguant des violations de la Convention européenne des droits de l’homme.