Priorités de la politique étrangère allemande

La politique étrangère du gouvernement fédéral repose sur un certain nombre de constantes et de principes fondamentaux, à savoir l’Europe, le partenariat transatlantique, la mobilisation mondiale en faveur de la paix et de la sécurité, la promotion de la démocratie, de l’État de droit et des droits de l’homme ainsi que l’engagement pour une mondialisation juste et durable et un ordre international basé sur des règles.

 

Intégration européenne et Union européenne

Une Europe plus forte est la réponse face aux défis de la mondialisation © colourbox.de Agrandir l'image (© colourbox.de ) Le cadre et l’orientation de la politique étrangère allemande sont définis par l’intégration européenne et l’Union européenne. Pour cette raison, une grande attention est systématiquement portée au renforcement de la cohésion de l’Union européenne et à la coopération étroite entre tous les États membres de l’UE.

C’est seulement une Europe forte et seulement avec nos partenaires européens que nous pouvons relever les nombreux défis auxquels la politique étrangère est confrontée dans un monde en mutation permanente. En ce qui concerne l’organisation de la mondialisation et d’un nouvel ordre international, là aussi, l’Allemagne ne peut agir que dans un cadre européen compte tenu des changements des rapports de forces dans le monde. Une Europe plus forte est donc la première réponse à apporter aux défis de la mondialisation. En conséquence, le gouvernement fédéral œuvre pour une coopération européenne plus étroite, notamment dans les domaines de la politique étrangère et de sécurité commune, de la sécurisation commune des frontières extérieures de l’Europe, de la sécurité intérieure et de la politique économique.

Même si les Britanniques ont décidé de sortir de l’Union européenne, l’Allemagne plaide en faveur de bonnes relations partenariales avec le Royaume-Uni.

Pour en savoir plus sur la politique européenne allemande (en allemand)

 

Partenariat transatlantique

Les États-Unis comptent parmi les partenaires les plus importants de l’Allemagne © Thomas Trutschel/photothek.de Agrandir l'image (© Thomas Trutschel/photothek.de ) Outre l’intégration européenne, le partenariat transatlantique est un autre pilier essentiel de la politique étrangère allemande. Les États-Unis sont l’allié le plus proche de l’Allemagne en dehors de l’Europe.

Les relations transatlantiques sont fondées sur des expériences historiques et des valeurs communes telles que la démocratie, la liberté et l’État de droit. Elles s’appuient sur des intérêts et objectifs communs ainsi que sur des relations sociales, politiques et économiques de longue date et étroitement imbriquées.

Dans ce contexte, la politique étrangère allemande a toujours misé sur des relations transatlantiques étroites, partenariales et empreintes de confiance ainsi que sur un dialogue ouvert et une coopération respectueuse avec les États-Unis, y compris lorsque les points de vue ou conceptions peuvent parfois diverger.

Pour en savoir plus sur le partenariat transatlantique (en allemand)

 

Mobilisation en faveur de la paix et de la sécurité

Des soldats allemands dans le camp de Gastor à Gao/Mali © Thomas Imo/photothek.de Agrandir l'image (© Thomas Imo/photothek.de ) La politique étrangère allemande se mobilise dans le monde entier en faveur de la paix et de la sécurité. La politique de paix et de sécurité de l’Allemagne est avant tout une politique multilatérale, c’est‑à‑dire dans le cadre d’institutions et de structures internationales comme l’Union européenne, l’OTAN, les Nations Unies, l’OSCE, le G7 et le G20.

La politique de paix consiste en premier lieu à se mobiliser au niveau diplomatique pour apporter des solutions politiques aux crises et aux conflits comme en Ukraine, en Syrie ou en Libye. Mais l’Allemagne assume également des responsabilités en matière de sécurité et s’engage militairement lorsque que c’est indispensable, par exemple pour lutter contre l’État islamique (EI) ou stabiliser l’Afghanistan et le Mali.

Les efforts déployés en matière de désarmement, de maîtrise des armements et de non‑prolifération d’armes et de biens d’armement occupent une place importante dans la politique de paix de l’Allemagne. Outre la maîtrise des armements classiques, un monde sans armes nucléaires demeure un objectif à long terme de la politique étrangère allemande.

Par ailleurs, la politique de paix et de sécurité de l’Allemagne comprend également les contributions allemandes dans les domaines de la prévention des crises et de la stabilisation, de la reconstruction après un conflit et de l’aide humanitaire. L’Allemagne est aujourd’hui l’un des plus importants donateurs d’aide humanitaire à l’échelle mondiale et un précurseur en matière de prévention des crises civiles, de médiation et de stabilisation.

Pour en savoir plus sur la politique de paix et de sécurité allemande (en allemand)

Pour en savoir plus sur l’aide humanitaire

 

Démocratie, État de droit et droits de l’homme

La politique étrangère allemande s’engage dans le monde entier en faveur du renforcement des droits de l’homme Agrandir l'image (© Vereinte Nationen) La politique étrangère allemande soutient dans le monde entier le renforcement de la démocratie, l’État de droit et les droits de l’homme. L’Allemagne s’engage en faveur de ces principes non seulement par conviction ou parce qu’il s’agit de valeurs universelles mais aussi parce qu’il est dans l’intérêt de la politique étrangère allemande de les promouvoir. Car la paix, la sécurité, la stabilité et le développement durable ne peuvent perdurer que si la démocratie, l’État de droit et les droits de l’homme sont respectés.

La promotion résolue de la démocratie, de l’État de droit et des droits de l’homme représente un volet majeur de la politique de paix et de sécurité de l’Allemagne.

Pour en savoir plus sur les droits de l’homme

 

Mondialisation et ordre international

Justice mondiale : condition pour la paix et la sécurité internationales © Thomas Trutschel/photothek.de Agrandir l'image (© Thomas Trutschel/photothek.de ) La politique étrangère allemande plaide pour que la mondialisation soit organisée de manière juste et durable. La justice est une condition importante de la paix et de la sécurité internationales. C’est pourquoi la politique étrangère allemande inclut également dans ses préoccupations la fuite et la migration des populations, l’Agenda 2030 pour le développement durable, la sécurité énergétique, la sécurité de l’approvisionnement en matières premières, la protection du climat, les questions liées à l’environnement et à l’eau, la numérisation, la liberté sur Internet et la cybersécurité ainsi que l’urbanisation.

L’Allemagne préconise des règles contraignantes et des institutions multilatérales efficaces permettant d’entretenir des relations ordonnées et imbriquées dans un monde de plus en plus connecté. L’Allemagne comptant parmi les pays les plus connectés au monde, il est dans son intérêt que sa politique étrangère souscrive à un ordre international viable et basé sur des règles. Pour ce faire, la politique étrangère allemande mise sur le renforcement d’institutions et de structures éprouvées telles que l’UE, l’OTAN, les Nations Unies, l’OSCE et le G7, mais aussi sur de nouveaux éléments d’ordre, des partenariats et des formats internationaux comme le cadre du G20 pour l’accord conclu entre le groupe E3+3 et l’Iran lors du différend sur le programme nucléaire iranien ou le format Normandie pour résoudre la crise ukrainienne. En résumé, l’Allemagne considère que le multilatéralisme est le principe le plus important pour l’ordre international.

Pour en savoir plus sur les questions mondiales (en allemand)


Trois piliers de la politique étrangère

Apprendre l’allemand partout dans le monde dans des écoles de langue, ici à Kiev dans un Goethe-Institut © Thomas Köhler/photothek.de Agrandir l'image (© Thomas Köhler/photothek.de ) En tant que championne mondiale des exportations, l’Allemagne a tout particulièrement intérêt à mener une politique économique extérieure efficace qui aide les entreprises à trouver de nouveaux marchés et améliore les conditions générales pour les activités entrepreneuriales.

À cela vient s’ajouter la politique culturelle et éducative à l’étranger, le troisième pilier de la politique étrangère allemande, dont les instruments sont les échanges universitaires, l’enseignement allemand à l’étranger ainsi que la promotion de l’allemand langue étrangère. En développant le dialogue interculturel, la politique culturelle et éducative établit des bases solides pour les relations internationales ainsi qu’une plus grande confiance dans l’Allemagne à travers le monde et joue donc un rôle primordial pour un pays mondialement aussi interconnecté.

Pour en savoir plus sur le commerce extérieur (en allemand)

Pour en savoir plus sur la politique culturelle et éducative à l’étranger

Situation au 13 mars 2017